LA COULEUR NE FAIT PAS LE ROSÉ

LA COULEUR NE FAIT PAS LE ROSÉ

Il me semble que le moment est enfin arrivé. Les beaux jours semblent s’être installés de manière durable. Il est donc temps de sortir le rosé du frigo : unique vrai répit contre les chaleurs à venir! Mais une question se pose: quels rosés choisir et comment s’y retrouver?

VOUS L’AIMEZ COMMENT ?

Bon, je pense que ce n’est un secret pour personne : l’été, le rosé se boit frais !

« – Sinon c’est pas bon! »

Cependant, la couleur et la région de chaque rosé influencera énormément le choix de ladite bouteille. Depuis quelques années, plus un rosé est clair, plus il va vous plaire ! Je  me trompe ? On parle alors de vin gris (mais j’y reviens plus tard !)

Le rosé peut également devenir très sombre et intense ! Cette différence de teinte vient de la façon dont est fait le rosé…et du type de cépage employé !

COMMENT FAIRE DU ROSÉ ?

Excellente question ! Merci de me la poser. Tout d’abord, pour faire du rosé, on ne peut pas mélanger du vin blanc et du vin rouge (à l’exception du Champagne, c’est interdit). Il existe deux grandes familles de vins rosés.

LE ROSÉ DE PRESSE

Ce vin est élaboré avec des raisins rouges mais à l’inverse de la création d’un vin rouge, on enlève les peaux des grains. Comme ça, les peaux n’auront pas le temps de colorer les jus. Les rosés de presse sont des rosés fins et délicats mais du fait de l’absence de tanin, ces vins ne pourront pas être conservés très longtemps en cave (1 à 2 ans).

Ces vins sont idéaux pour tous vos apéritifs et/ou en accompagnement de vos plats légers (salade, mezze, terrine…).

LE ROSÉ DE SAIGNÉE

C’est un rosé plus intense et plus complexe. On commence la macération des peaux avec les jus. À la différence avec un vin rouge, les rosés de saignée ne resteront que quelques heures en macération (12 à 14h pour un rosé de saignée / plus de 24h pour les rouges).

Après cette courte macération, le vigneron effectuera une « saignée » à travers le chapeau. Cela consiste à extraire le vin rosé à travers les peaux en suspension à la surface pour ne pas trop donner aux jus les arômes d’un vin rouge.

Les vins de saignée se gardent bien en cave (entre 2 et 6 ans – voire plus pour certains vins). Parmi eux, Tavel, Bandol, Marsannay…

Ils accompagnent à merveille vos plats généreux et gouteux de l’été : grillades au feu de bois, pizza, charcuteries, fromage frais et/ou demi-sec)

LE ROSÉ : ÇA FAIT MAL À LA TÊTE !

Alors oui ! Boire sans soif du mauvais rosé au bord du canal fait (très) mal à la tête.

Ce qu’il faut vraiment retenir, c’est que le vin rosé est un vin fragile ! Et d’une manière générale, il y aura plus d’intrants chimiques dans un rosé que dans un blanc ou un rouge (en agriculture conventionnelle).

Je vous invite d’ailleurs à lire l’excellent article sur les vins bios du blog DesVinsaVous emoticon, happy, reaction, smiley, tongue, wink icon, rosé

Pour ma part, je n’achète que des rosés bios (ou bio-dynamiques). Ils sont en plus, la plupart du temps, beaucoup plus savoureux et délicats. De plus, certaines maisons de négoce et certains vignerons n’hésitent pas à utiliser des produits chimiques afin de rendre votre rosé encore plus clair.

Et oui! La mode du rosé gris n’a pas que du bon !

« LE » FAMEUX VIN GRIS !

Il me semble très important d’éclaircir un point primordial : c’est quoi du rosé gris ?

En effet, la catégorie « rosé gris » est un peu devenu un ignoble fourre-tout depuis pas mal de temps. Au départ, l’expression « rosé gris » vient d’une appellation particulière : le gris de gris.

LE GRIS DE GRIS

Pour faire simple, c’est un vin gris fait avec des raisins gris (Grenache gris) – et donc le rosé gris de blanc est fait avec du grenache blanc.

Et surtout, le gris de gris a une origine. Si cette mention apparait sur l’étiquette, il s’agira donc d’un vin du Languedoc !

Si votre rosé ne vient pas du Languedoc, il ne pourra pas prétendre à l’appellation gris de gris (idem pour gris de banc)

A RETENIR
Un « gris de gris » est un « rosé gris » mais un « rosé gris » n’est pas forcément un « gris de gris » !

DES QUESTIONS ?

Voici donc un court article afin de marquer le début des hostilités (d’ailleurs ça m’a donné soif d’écrire cet article !blush, emoji, emoticon, happy, joy, love, reaction icon, rosé). N’oubliez pas de toujours boire de bons produits et vous verrez que les lendemains difficiles se feront plus rares qu’avec un premier prix remplit de glaçons…

Dites-moi en commentaire, comment vous buvez votre rosé et lequel vous préférez !

A très vite,

Corentin – DesVinsaVous

LA COULEUR NE FAIT PAS LE ROSÉ
Votez pour cet article

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
+1
Épinglez
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
+1
Épinglez