LES 6 PRINCIPAUX MAUVAIS GOÛTS DU VIN

On en a souvent peur à chaque nouvelle ouverture de bouteille. Malheureusement un mauvais goût dans le vin ça existe ! Alors autant les connaître pour mieux les détecter et en identifier les causes. Enfin je vous expliquerai quoi faire lorsque que l’un de vos vins a un défaut.

MAUVAIS GOÛT DU VIN : LE GOÛT DE BOUCHON

C’est bien entendu le plus connu des mauvais goûts du vin. Vous avez sûrement déjà vu un serveur (ou un sommelier) sentir le bouchon d’une bouteille de vin avant de le faire goûter. Il s’agit justement de contrôler si la bouteille est bouchonné.

La technique est simple. Si votre bouchon sent le vin, c’est souvent que votre vin sent le bouchon.

En bouche, cela se traduit par un fort goût de liège. Comme si vous mâchiez le bouchon !

Ce mauvais goût est dû à la structure du bouchon. Le liège est poreux et permet au vin d’avoir un échange d’air avec l’extérieur. C’est d’ailleurs cet échange qui permet au vin de vieillir. Mais si jamais un bouchon est de mauvaise qualité ou à simplement un défaut, l’échange d’air risque d’être trop important et donc de donner ce goût de liège aux vins.

Si le vin n’est pas trop fortement bouchonné, vous pouvez toujours le verser dans votre vinaigrier.

MAUVAIS GOÛT DU VIN : LE GOÛT DE LUMIÈRE

Il s’agit d’un défaut qui concernera surtout les vins blancs. Encore plus, ceux dans des bouteilles transparentes. Si les bouteilles de vin sont opaques, c’est tout d’abord pour les protéger de la lumière. Ce n’est pas nouveau, le vin n’aime pas la lumière !

mauvais goût vin défaut chou fleur

 

Le goût de lumière est causé par une altération du vin par les UV.

Ce défaut provoque un goût et une odeur forte de chou-fleur. Autant vous dire que vous pouvez toujours passer à la bouteille suivante.

MAUVAIS GOÛT DU VIN : L’OXYDATION

Comme dit plus haut, le vin est un produit sensible. Il ne faut pas trop l’exposer à la lumière et il en va de même pour l’oxygène.

Beaucoup de denrées alimentaires réagissent à l’oxygène contenu dans l’air. Le vin ne fait pas exception.

Si votre vin reste trop longtemps à l’air libre ou s’il est mal conservé (pour les vieux millésimes), le vin prendra des arômes de réduit, et deviendra acre.

Les notes oxydatives peuvent également apparaître dans les vins contenant peu ou pas de soufre. Ces vins étant moins stables cela aura plus de chance de se produire. Ça n’est pas grave mais il faut simplement l’avoir en tête lorsque vous prévoyez votre vin pour un repas.

Lisez tous les jours sur Instagram mes conseils pour ne plus jamais vous tromper !

MAUVAIS GOÛT DU VIN : LES ODEURS

Pour ce défaut, il ne s’agit pas d’un seul mauvais goût en particulier mais plutôt d’une précaution à observer. Attention à ne pas conserver votre vin avec des produits très odorants. Il risque de prendre le goût et les odeurs de ces derniers. Le meilleur des exemples est le fromage gardé dans la cave à vin pour ses températures idéales.

De plus, les fromages risquent de transmettre leurs moisissures aux bouchons de liège.

MAUVAIS GOÛT DU VIN : LE RÉDUIT

Le goût de réduit donne aux vins une odeur de vieille serpillière, d’humidité et de renfermé. Cela vient du fait que certaines bouteilles souffrent plus que d’autres de l’enfermement.

Cependant, si vous tombez sur ce type d’odeur, n’hésitez pas à laisser votre vin de côté car il se peut que l’odeur passe au bout de 15 à 20 minutes.

MAUVAIS GOÛT DU VIN : LA REFERMENTATION EN BOUTEILLE

« Mon vin rouge est pétillant »

mauvais goût vin tonneau fermentationC’est un défaut que l’on retrouve surtout dans les vins naturels ou les vins peu soufrés. Pourtant, il ne faudra pas confondre un résidu carbonique, qui peut être recherché pour gagner en fraîcheur, avec une refermentation.

Le résidu carbonique (le vin perle sur le bout de la langue) est technique et difficile à maîtriser et est une qualité.

La refermentation est due à un mauvais contrôle des levures indigènes et/ou à un problème de transport, de conservation. C’est un défaut !

MAUVAIS GOÛT DU VIN : CONCLUSION

J’espère que vous en savez un peu plus sur les possibles défauts d’un vin. Le plus important à retenir, c’est qu’il faut prévoir une ou deux bouteilles de rechange, plutôt que de manquer. Et heureusement, si vous n’en avez pas besoin, le surplus pourra être gardé jusqu’à la prochaine occasion, même si n’avez pas de cave à vin !

Ensuite, si jamais vous tombez sur l’une de ces bouteilles, RAPPORTEZ-LA CHEZ VOTRE CAVISTE. Il se fera un plaisir de vous l’échanger. A partir de moment où vous ne lui rapportez pas une bouteille vide ! Et si vous avez peur de vous rendre chez un caviste, lisez tout de suite mon article pour vaincre votre cavistophobie !

Dites-moi en commentaire si vous êtes déjà tombé sur l’une de ces bouteilles et si vous aimeriez plus d’articles sur les termes techniques du vin.

A très vite,

Corentin – DesVinsaVous

LES 6 PRINCIPAUX MAUVAIS GOÛTS DU VIN
Votez pour cet article

0 Partages
Partagez1
Tweetez
Partagez
+1
Épinglez