LE BEAUJOLAIS NE VOUS A RIEN FAIT !

Ok ! J’ai compris ! Vous n’aimez pas le Beaujolais ! Et pourtant, il suffirait de si peu de choses pour vous faire changer d’avis sur cette région. Un article sur le sujet par exemple ? Ah bah oui ! Bonne idée ! Alors c’est parti, soyez prêt à changer d’avis sur cette région, trop souvent dénigrée !

LE BEAUJOLAIS NOUVEAU !

Il faut commencer par là ! Ça me paraît essentiel. Le « beaujolais nouveau » ne résume pas, à lui seul, la région complète, tous ses producteurs ni tous les gamays de France et d’ailleurs. Pour être encore plus précis, le « mauvais » beaujolais nouveau résume encore moins toute l’appellation.

Cependant, je ne peux pas contredire complètement ce préjugé, car on a tous, au moins une fois, goûté un beaujolais nouveau acide et sans aucun intérêt gustatif. Mais dans un premier temps, je vous invite à lire (si ce n’est pas déjà fait) mon article de novembre 2017 sur les vins nouveaux. Il vous permettra de mieux comprendre pourquoi il est si facile de rater un vin nouveau (ou primeur).

LE BEAUJOLAIS TOUT COURT !

carte appellation beaujolais nouveau
Carte des appellations du Beaujolais

Pendant des décennies, le beaujolais était intégré à la Bourgogne comme un petit frère. De mon point de vue, cette séparation a permis aux Beaujolais de prendre leur envol. Cela mène d’ailleurs de plus en plus de producteurs de crus de Beaujolais à faire reconnaître leurs crus et leurs terroirs: le but étant de faire naître une AOP Premier Cru pour certains villages et/ou certaines parcelles de l’appellation.

QU’EST CE QU’ON A FAIT AU GAMAY ?

La France a un problème avec ce cépage rouge et cela ne date pas d’hier ! Déjà en 1395, Phillippe le Hardi, duc de Bourgogne, prit la mesure radicale, par ordonnance, d’interdire le « déloyal gamay » dans toute la Bourgogne.

« un très-mauvaiz et très-desloyaulx plant nomméz Gaamez, duquel mauvaiz plan vient très-grant habondonce de vins… Et lequel vin de Gaamez est de tel nature qu’il est moult nuysible a creature humaine, mesmement que plusieurs, qui au temps passé en ont usé, en ont esté infestés de griesz maladies… car le dit vin qui est yssuz du dit plant, de sa dite nature, est plein de très-grant et horrible amertume… Pourquoi nous… vous mandons… sollempnellement à touz cilz qui ont les diz plans de vigne des diz Gaamez, que yceulx coppent ou fassent copper en quelque part qu’ilz soient en nostre dit pais dedens cing mois »

Et pour ceux d’entre vous qui lisent mal le français du 14ème siècle, cette ordonnance ordonne que le gamay soit coupé dans les 5 mois qui suivent car ce cépage ne produit que du vin en trop grosse quantité et d’une horrible amertume.

C’est d’ailleurs depuis que la Bourgogne n’est plus représentée que par un seul cépage : le pinot noir.

PARLONS CRU !

Et oui car même s’il y a de très bons vins dans les appellations Beaujolais et Beaujolais-Villages, ma vraie motivation à écrire cet article vient des crus de Beaujolais.

Les crus de Beaujolais sont les suivants :

Juliénas, Saint Amour,  Chenas, Moulin à Vent, Chiroubles, Morgon, Régnié, Côte de Brouilly et Brouilly.

Et pour plus de facilité de compréhension, je vous propose de les classer en trois catégories :

LES PLUS LÉGERS

Juliénas, Fleurie, Chiroubles et Régnié. Les vins des ces appellations seront fins et très élégants avec des notes de petits fruits rouges : cassis, groseille, framboise mais vous pourrez également retrouver des arômes plus floraux : la pivoine ou encore la violette.

LES INTERMÉDIAIRES

Brouilly, Saint Amour et Côte de Brouilly gardent de la finesse mais ces vins seront un peu plus puissants avec des arômes de mûres, des fruits rouges plus compotés en fonction du temps de macération.

LES PLUS PUISSANTS

Morgon, Chenas et Moulin à Vent sont vraiment à part. Ce sont de très grands vins puissants et concentrés. Ils sont aussi d’excellents vins de garde. Certains producteurs créent des vins capables de résister au temps pendant 30 voir 40 ans. Et pour en avoir goûté sur un sélection parcellaire de Moulin à Vent, le résultat était réellement bluffant !

UNE RÉGION MAGNIFIQUE !

Attention cette section est extrêmement personnelle et subjective. Sans vouloir passer pour l’office du tourisme de la région et du vignoble, ce petit endroit du monde a quelque chose de magique. Peu importe la saison et le temps qu’il y fait, les quelques journées que j’ai pu passer là-bas m’apportent toujours une profonde sérénité. Et ce encore plus lorsque la journée se ponctue de dégustations, tantôt dans une maison centenaire, tantôt chez une jeune productrice avide d’innovation et de goût précis pour ces vins.

Vous ne savez pas quoi faire de vos longs week-ends de Mai : visitez le Beaujolais. Contactez moi si vous voulez des adresses sympas !

« JE N’AIME PAS LE BEAUJOLAIS… MAIS J’ADORE LE MORGON! »

Si vous saviez combien de fois j’ai pu avoir cet échange avec mes clients! Le « Morgon » peut être remplacé par à peu près tous les crus du Beaujolais, avec Moulin-à-Vent, Saint-Amour et Chenas en tête. C’est un peu comme dire : « Je n’aime pas les légumes mais j’adore les concombres et les carottes! ».

Incroyable mais vrai ! Tous les vins ne sont pas bons !

Certains crus du Beaujolais ne sont pas bons, voire pire, mais il ne faut pas généraliser et passer à côté des merveilles que le gamay peut vous offrir.

IL N’Y A QUE DU ROUGE !

FAUX! Mais les blancs ainsi que les rosés du Beaujolais ne bénéficient pas d’appellation en particulier. En fait, vous pourrez retrouver des vins vraiment frais et agréables. Les blancs en particulier, fait avec 100% de Chardonnay, donnent des vins blancs floraux et fruités.

Je trouve les rosés un peu plus quelconques mais je suis persuadé que je goûterai, un jour, le rosé du Beaujolais qui me fera changer d’avis.

VOILÀ, C’EST FINI !

Notre petit tour d’horizon du Beaujolais s’achève. Posez-moi vos questions en commentaire de l’article, je me ferai un plaisir d’y répondre.

En tous cas, j’espère que vous allez foncer chez votre caviste ce week-end pour tester les crus du Beaujolais. Le Chenas est un peu difficile à trouver mais c’est vraiment mon préféré.

PETIT CONSEIL Le Morgon et le Chenas font des merveilles sur vos barbecues des premiers week-ends de Mai !

Cliquez ici dès maintenant pour lire mon article sur la Bourgogne.

À très vite,

Corentin

LE BEAUJOLAIS NE VOUS A RIEN FAIT !
Votez pour cet article

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
+1
Épinglez
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
+1
Épinglez